Action anti-rides

L’acide hyaluronique aide à protéger les articulations en augmentant la viscosité du liquide synovial et en rendant le cartilage plus élastique. L’acide hyaluronique est le plus simple GAG, il n’est pas sulfaté (c’est le seul GAG à ne pas l’être), se retrouve dans tous les tissus (essentiellement embryonnaire), possède une chaîne très longue (des milliers de sucres) et n’a qu’un seul type d’unité disaccharidique. Il est lié de façon non covalente à la protéine. C’est le GAG le plus précoce phylogénétiquement.

STRUCTURE

Structure de l’acide hyaluronique, polymère d’acide hyalobiuronique.

La structure chimique de l’acide hyalobiuronique a été déterminée dans les années 1930 dans le laboratoire de Karl Meyer. L’acide hyaluronique est un polymère de disaccharides eux-mêmes composés d’acide D-glucuronique et de D-N-acétylglucosamine, liés entre eux par des liaisons glycosidiques alternées beta-1,4 et beta-1,3. Les polymères de cette unité récurrente peuvent avoir une taille entre 10² et 104 kDa in vivo.

L’acide hyaluronique est stable du point de vue énergétique, en partie à cause des aspects stéréochimiques des disaccharides qui le composent.

SYNTHÈSE

L’acide hyaluronique est constituée d’environ 5 000 unités dissacharidiques, elle est de la taille d’une bactérie et a un aspect de gel.

Fabrication industrielle

L’acide hyaluronique est principalement obtenu, de façon industrielle, par deux procédés différents :

Extraction de crêtes de coq, après broyage, traitement chimique et purification.
Fermentation bactérienne : les filaments d’acide hyaluronique sont synthétisés par des bactéries.

La viscosité du gel obtenu est proportionnelle à la longueur (poids moléculaire, exprimé en daltons) des fibres (du polymère). Cette viscosité va déterminer la l’acide hyaluronique ré vitesse de dégradation du produit après implantation.

Applications médicales

Depuis quelques années, il est utilisé en médecine esthétique comme produit de comblement de rides. Des produits à base d’acide hyaluronique tels que Restylane (Laboratoire Q-Med) ou Surgiderm (Laboratoire Cornéal) sont utilisés par les médecins en remplacement du collagène car l’acide hyaluronique révitesse de dégradation du produit après implantation.

duit les risques d’allergies et dure plus longtemps (6 à 12 mois). De plus, sa résorbabilité empêche tout accident définitif. duit les risques d’allergies et dure plus longtemps (6 à 12 mois). De plus, sa résorbabilité empêche tout accident définitif.

L’acide hyaluronique est désormais couramment utilisé comme ingrédient de produits de beauté en raison de ses propriétés hydratantes. De plus il tend à être de plus en plus utilisé en chirurgie esthétique pour l’augmentation des tissus mous et en particulier dans le comblement des rides.

COMPOSANTE CREME ANTI RIDES

Les substances de la crème anti rides ayant pour but de protéger du soleil :

Il s’agit de deux types de substances:

les filtres solaires, qui comme leur nom l’indique protègent la peau des rayons du soleil. La crème anti-ride agit donc comme une crème solaire et on trouve généralement un indice de protection UV sur le packaging ou le tube de la crème anti rides

Des substances diminuant les effets néfastes du soleil sur la peau : il s’agit en général d’anti radicalaires contenus dans la crème anti rides (vitamine E, vitamine C, carotène, oligo-éléments comme le zinc, le sélénium ou le silicium, polyphénols issus du thé vert, du pépin de raisin…)

Les substances de la crème anti rides ayant pour but d’exfolier la peau :

L’exfoliation de la peau est obtenue au moyen de diverses substances contenues dans la crème anti rides : acides de fruits, AHA ou alpha hydoxy acides, acide glycolique, dérivés de la vitamine A (rétinol, rétinaldéhyde…)…

La concentration en substances exfoliantes peut varier beaucoup d’une crème anti-rides a l’autre ou d’un soin anti age a l’autre et il est important de se renseigner sur cette concentration et sur la composition en substances exfoliantes car ce sont ces dernières qui sont susceptibles d’engendrer une irritation de la peau (sensations de tiraillement, de picotement, voire sécheresse ou rougeurs de la peau) sur les zones où la creme anti rides a été appliquée.

Enfin, certaines crèmes anti rides auront pour but de compenser certains manques de la peau, par exemple

la carence hormonale de la ménopause au moyen de phytooestrogenes contenus dans certaines crèmes anti rides

ANTI-RADICALAIRES

la sécheresse de la peau, source d’aggravation et d’approfondissement des rides, au moyen d’actifs hydratants contenus dans certaines crèmes anti rides

AHA
Les acides α-hydroxylés (ou AHA) sont des acides carboxyliques dérivés de sucres de fruits ou du lait. Les acides α-hydroxylés les plus utilisés sont l’acide glycolique et l’acide lactique car ils ont une capacité particulière à pénétrer la peau et permettre une rejuvénation faciale au moyen de peelings.

Les 5 types d’acide α-hydroxylés qu’on trouve le plus fréquemment dans l’industrie cosmétique sont :

1/l’acide glycolique – extrait de la canne à sucre
2/l’acide lactique – extrait du lait
3/l’acide malique – extrait de la pomme
4/l’acide citrique – extrait du citron
5/l’acide tartrique – extrait du raisin

 

gsm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *